NOTRE FAQ

Nos réponses à vos questions

Pourquoi choisir une coque ?

  • La fiabilité : on se baigne toujours dans une coque, aucune problème qui ne soit solvable.
  • Le prix (à fiabilité équivalente)
  • La durée du chantier.
  • La bonne adaptation à un terrain argileux.
  • L’absence de liner et autre revêtement consommable.
  • La possibilité d’optimiser l’hydraulique (position des skimmers et refoulements).

Quelle couleur pour votre coque ?

Les arguments relatifs à la propreté du revêtement et à la température de l’eau en fonction de la couleur du bassin sont à oublier, car pas assez significatifs.

  • Le blanc : moins sensible aux UV et au vieillissement, une eau turquoise qui récupère la lumière du soleil même par temps couvert.
  • Le beige : une eau émeraude, couleur sensible au changement de météo
  • Le bleu : un classique qui mérite son succès
  • Le gris clair : une eau bleu “profond’, lavande, un vieillissement prématuré lié à la nature des pigments. Plus sensible aux UV
  • Les couleurs foncées : parfois très esthétiques mais très sensibles au vieillissement et à la qualité du moule. Pas de garantie de tenue de teinte à la mise à l’eau

Quelles dimensions pour votre coque ?

En dessous de 10m³, la coque, comme tous les autres bassins, ne demande pas d’autorisations de travaux.

Au-delà de 11 x 4.30m, les bassins sont hors gabarits routier.

Chez certains fabriquant, ils peuvent néanmoins être réalisés en plusieurs éléments raccordés sur site.

Quelle orientation pour mon bassin ?

Dans la mesure du possible on essaie de respecter l’un des critères ci-dessous :

  • Skimmers sous le vent dominant
  • Escalier en direction de l’accès au bassin depuis la maison
  • Plage, banquette, lieu de station face au soleil de l’après-midi

Il faut éviter d’avoir le projecteur dans les yeux sur la terrasse. Néanmoins, il est dommage de sacrifier l’esthétique au confort, le bassin restera toujours utilisable.

Quel nettoyeur pour votre coque ?

  • Le nettoyeur sur aspiration : il fonctionne comme un balai sans manche que l’on raccorde à l’aspiration de la pompe. Efficace, simple et économique. Il fonctionne uniquement lorsque la filtration est activée, il participe à l’encrassement du filtre. Nettoie exclusivement le fond du bassin.
  • Le nettoyeur sur surpresseur : il fonctionne par effet Venturi. Les impuretés sont collectées dans un sac, solidaire avec le nettoyeur. Efficace, installation complémentaire à réaliser, possède le grand avantage d’être programmable à l’intérieur des cycles de filtration, lorsque l’on s’absente du domicile. Nettoie le fond et les parois.
  • Le nettoyeur électrique : il est efficace, fiable, on en trouve à tous les tarifs selon les parties du bassin qu’il nettoie, mais aussi selon les options de programmation qu’il possède. Il est préférable de le sortir de l’eau entre 2 nettoyages. Ne demande aucune installation complémentaire.

Comment choisir ses margelles ?

Elles sont installées sur une ceinture béton. Elles existent en pierre reconstituée, en grès céramique mais aussi, avec le même budget, en pierre naturelle.

Éviter les teintes trop sombres come l’ardoise, qui pourraient trop chauffer au soleil. L’épaisseur peut varier selon le style que l’on souhaite donner à son bassin (par exemple un bassin aixois).

La plupart du temps vous trouverez le dallage assorti à la margelle. Dans le cas de bassins “forme libre”, on optera plutôt pour des margelles en pierre reconstituée bien qu’il soit possible, avec un peu de travail, de réaliser le tour en coupant des droites en pierre naturelles. Dans la mesure du possible, on choisira une pierre pas trop glissante.

La plage peut être réalisée immédiatement avec le bassin dans la mesure où l’on n’a pas ajouté de remblai.

Quelle est la durée de vie des coques ?

Pas de corrosion sur une coque, elle est là pour la vie. Éventuellement un rafraîchissement esthétique du revêtement après plus de 15 ans (budget environ 3000 euros).

Quelle installation électrique ?

La plupart du temps, votre installateur vous demandera d’amener un fil 3 x 2.5mm² -16A depuis votre compteur principal, protégé par un différentiel 30 mA.

Il faudra parfois prévoir un câble supplémentaire, indépendant et de section plus importante (6mm²) pour une éventuelle pompe à chaleur. Prévoir mes gaines même si l’installation est envisagée ultérieurement.

Quel est le coût d'entretien d'un bassin ?

Si le bassin est correctement entretenu, compter un budget annuel de 150 à 300 euros de produits d’entretien.

Quelles démarches administratives ?

Comme tout bassin de plus de 10m², il faut obtenir une autorisation de travaux auprès de la mairie. Sans réponse sous un mois, l’autorisation est implicite.

La présence d’un site classé à proximité peut ralentir, voire empêcher le projet (imposition de la couleur). Un bassin relève de la taxe d’habitation, budget moyen 200 euros/an pour un bassin de 8x4m selon les communes. Il est opportun de déclarer son bassin à son assureur (souvent la prime de la maison reste inchangée).

Un index rapide

FILTRE : le filtre standard est un filtre à sable. Facile d’entretien et avec une finesse de filtration satisfaisante. Le sable se change tous les 5 à 10 ans. Il est de plus en plus souvent remplacé par du verre (meilleur finesse de filtration et moins d’entretien). Un lavage de filtre (environ 1 fois par semaine) consommera environ 200L à chaque fois. Prévoir le raccordement de la vidange du circuit au réseau “eau pluviale” ou à un drain du filtre à sable.

Le filtre à cartouche demande une vigilance de l’eau plus importante (colmatage), il a une finesse de filtration plus importante que le filtre à sable, tout comme le filtre à diatomée qui demande lui un entretien et une manipulation plus importante.

SKIMMER: il écume la surface de l’eau

BONDE DE FOND : elle aspire par le fond, et augmente la circulation et donc la filtration de l’eau. Elle permet à l’occasion de vidanger le bassin.

POMPE : elle est dimensionnée pour filtrer l’eau du bassin en 4 à 6 heures selon le volume.

LOCAL TECHNIQUE : les pompes actuelles sont auto-amorçantes, la pompe peut donc être placée en dessous ou au dessus du niveau de l’eau. La première solution reste pourtant plus confortable à l’utilisation. Un local technique doit avoir une surface utile au minimum de 1.2 x 1.2m environ. Ne pas oublier la réservation pour le passage des tuyaux. On considère qu’il ne doit pas être éloigné de plus de 10 / 12m des skimmers (dans le cas contraire, penser à surdimensionner la pompe).

Besoin de plus de renseignements ?

N’hésitez pas à nous contacter si votre question ne trouve pas sa réponse dans notre FAQ. Notre équipe d’experts sera ravie de répondre à toutes vos demandes.

Rendez-vous sur notre Page de Contact.